Qu’est-ce que le « Global English » et pourquoi est-ce important ?


Imaginez que vous êtes en réunion avec vos collègues espagnols, italiens, japonais, brésiliens et hongrois. Quelle langue parlez-vous ? Anglais, je suppose ? Vous vous débrouillez très bien pour communiquer, malgré vos accents différents et même malgré vos erreurs.


Et maintenant, imaginons que votre collègue britannique rejoint la réunion. Que se passe-t-il ? Peut-être que ce collègue, en bon britannique, va faire une blague. Vous n’êtes pas tout à fait sûr d’avoir compris la blague (vous pensez que c’est à cause de votre niveau d’anglais trop faible) mais personne d’autre ne rit parce que personne d’autre n’a rien compris !


Que s’est-il passé ? Est-ce votre faute si votre niveau d’anglais n’est pas assez “bon” ? Ou bien est-ce que votre collègue britannique n’a pas su communiquer avec une équipe internationale ?


Voyons les choses sous un autre angle : vous et vos collègues espagnols, italiens, japonais, brésiliens et hongrois parlez tous la même langue. Or votre collègue britannique parle une langue différente, même s’il ou elle ne s’en rend pas compte.

A quelle langue suis-je en train de faire référence ?


Au Global English, parfois appelé Globish, c’est-à-dire l’anglais international utilisé comme langue de communication, ou lingua franca (langue véhiculaire). Dans mon domaine, c’est un terme qui revient très souvent mais vous n’en avez peut-être jamais entendu parler. Alors, en quoi cela consiste-t-il et en quoi êtes-vous concerné ?


Etudions quelques chiffres. Environ 1.36 milliards de personnes dans le monde parlent anglais. Pour 450 millions d’entre elles, il s’agit d’une langue maternelle ou première, ce qui veut dire que pour tous les autres, il s’agit d’une langue apprise : une langue seconde ou langue étrangère.


(Quelle est la différence entre langue seconde et langue étrangère ? Une langue seconde est parlée dans le pays où vous habitez : par exemple en Inde, votre langue maternelle sera peut-être une langue indienne mais votre scolarité se fera en anglais, donc l’anglais sera votre langue seconde. Une langue étrangère n’est pas une langue parlée couramment dans le pays : par exemple l’anglais en France est une langue étrangère).


Cela signifie qu’il y a bien plus de gens dans le monde qui parlent anglais comme langue seconde ou étrangère que comme langue maternelle.

Bien sûr, le niveau d’anglais en tant que langue étrangère est extrêmement variable : d’après l’Indice de Compétence en Anglais (EF English Proficiency Index), les Pays-Bas étaient les meilleurs en anglais en 2021 (pas de surprise !) ; la France était 31ème sur 112 pays, ce qui n’est pas mal du tout et qui ne cesse de s’améliorer chaque année. Malgré ces variations de niveau, des millions de gens parviennent à communiquer en anglais chaque jour.

Alors que tant de personnes s’expriment en anglais chaque jour dans un cadre professionnel international, l’anglais s’est transformé : de langue appartenant aux Britanniques, Américains, Australiens, et aux autres pays anglophones, il est devenu une langue qui appartient au monde entier. C’est devenu un outil de communication mondial.


C’est pourquoi il a subi en cours de route transformations et simplifications. Si votre collègue italienne vous dit : “he take a holiday”, vous comprendrez parfaitement, même si votre collègue britannique aurait dit “he is taking a holiday.” Un collègue allemand vous dira peut-être “ let’s discuss about the issue”, là où un américain aurait dit “ Let’s discuss this issue.” Est-ce que ces différences posent problème ? Du point de vue de l’efficacité de la communication, absolument pas. Le message est clair.


D'autres éléments lexicaux, comme les verbes prépositionnels (qui sont très difficiles à comprendre et encore plus à utiliser), existent à peine en Global English : un anglophone natif dira peut-être “let’s look into this issue and go through it next week” mais c’est un peu difficile à comprendre (go through… est-ce la même chose que go over ou bien go along with ?) En Global English, on dirait plutôt “Let’s investigate the issue and discuss it next week.” Dans les deux cas, la signification est la même : “Approfondissons cette question et revenons-y plus en détail la semaine prochaine. ”


Certaines personnes vous diront peut-être que le Global English n’existe pas, que c’est tout simplement du “mauvais anglais” mais je ne partage pas ce point de vue. Les langues évoluent avec le temps et nous assistons aujourd’hui à l’essor d’une nouvelle forme d’anglais. Tout comme l’anglais américain est différent de l’anglais britannique, le Global English est encore une autre forme d’anglais.

Il y a une raison d’être à l’existence du Global English : il permet à des millions de gens de communiquer efficacement chaque jour. Vous avez joué le jeu en apprenant l’anglais. Peut-être que maintenant, c’est aux anglophones natifs de jouer le jeu à leur tour : c’est à eux d’apprendre comment communiquer en Global English.


La prochaine fois que vous ferez une erreur en anglais, posez-vous la question : est-ce que mon interlocuteur m’a compris ? Si c’est le cas, considérez que vous vous êtes exprimé dans un Global English efficace.


Etes-vous intéressé par des expressions anglaises pour vous aider à communiquer dans différentes situations professionnelles ? Téléchargez ma liste gratuite d’expressions ici.

3 vues0 commentaire